La Voix
1956, huile sur toile, 96 x 73 cm © The Baudelaire Society and Limouse Foundation Limited

LA VOIX

                                                « ...Garde tes songes :
Les sages n’en ont pas d’aussi beaux que les fous ! »


Cette œuvre, qui met en scène un personnage jadis esquissé par Limouse au Maroc, a été recomposée par l’artiste à partir d’une subtile dialectique développée par Sartre. Le philosophe qui s’était élevé contre l’entrée des chars soviétiques à Budapest était néanmoins heurté par « l’emprise de l’irrémédiable » qui s’exerçait sur le « j’accuse » de Limouse. En conséquence, après un affinement sartrien, l’artiste se garda de dissiper le mirage communiste dans lequel se complaît encore son personnage, un mirage nourri par le rouge sur lequel il se découpe, figé dans une attitude sibylline, hanté par l’accomplissement funeste de son rêve.