Un engagement tenu par le général de Bénouville pour compenser les palinodies des décideurs de la Ville de Paris en 1983 quant à l’attribution d’un musée rassemblant les interprétations des  « Fleurs du Mal » de Limouse.
Un engagement tenu par le général de Bénouville pour compenser les palinodies
des décideurs de la Ville de Paris en 1983 quant à l’attribution d’un musée
rassemblant les interprétations des Fleurs du Mal de Limouse.
© Société Baudelaire
 


La fondation Limouse en Angleterre, lancée en 1985 à l’université d’Oxford sous l’égide, entre autres, de Lord Menuhin pour régir le Musée Limouse des Fleurs du Mal
La fondation Limouse en Angleterre, lancée en 1985 à l’université d’Oxford
sous l’égide, entre autres, de Lord Menuhin pour régir le Musée Limouse des Fleurs du Mal,
qui sera inauguré à Chester deux ans plus tard ; un musée que Pierre Mazars
appelait de ses vœux dans « Le Figaro », l’élevant à la hauteur de la Scuola San Rocco.
© Société Baudelaire


 
Bibliographie
 

Baudelaire, Higson, Ashe The Complete Poems with selected illustrations by Limouse
Limouse Museum Publications, 1992
European Arts Festival catalogue, 1992.
   
Philip Higson Limouse Nudes inspired by Baudelaire
préface de Isée St. John Knowles
Limouse Museum Publications, 1994.
   
Philip Higson, Isée St. John Knowles Baudelaire and Limouse, their Ennobling Mission for Art
Limouse Museum Publications, 2006.
   
Isée St. John Knowles Seule contre tous : les mémoires de Coco Chanel
relatés à Limouse
(en préparation).
   

 
Limouse, l'ambassadeur de l'art français, une noble cause perdue néanmoins d’après l’Etat qui la confia à la Société Baudelaire et au Musée des Fleurs du Mal institué par la Société en 1902.
Limouse, l'ambassadeur de l'art français, une noble cause
perdue d’après l’Etat qui la confia à la Société Baudelaire et
au Musée des Fleurs du Mal institué par la Société en 1902.
© Société Baudelaire



Extrait d'une lettre d'Edouard Mac Avoy adressée à Limouse qui souhaitait que le Salon d'Automne entrât en dissidence
Extrait d'une lettre d'Edouard Mac Avoy adressée à Limouse qui souhaitait que le Salon d'Automne
entrât en dissidence et déclenchât des offensives picturales contre la domination internationale
d'un art évalué esthétiquement selon des critères mercantiles.
© Société Baudelaire



Un témoignage de fidélité d'André Malraux qui tenait Limouse en grande estime depuis 1929.
Un témoignage de fidélité d'André Malraux
qui tenait Limouse en grande estime depuis 1929.
© Société Baudelaire


 
Théâtre


Saint-Germain-des-Prés baudelairien redécouvert d’après les souvenirs de Limouse, le héros de trois pièces de Isée St. John Knowles.
Saint-Germain-des-Prés baudelairien
redécouvert d’après les souvenirs de Limouse,
le héros de trois pièces de Isée St. John Knowles.
© The Baudelaire Society and Limouse Foundation Limited



Isée St. John Knowles Festival Saint-Germain-des-Prés Baudelairien
réalisation cinématographique par José Pinheiro
création au Théâtre Mouffetard, 2010.



Julia Wright, présentant la table-ronde présidée par Isée St. John Knowles lors du Richard Wright Symposium organisé par l'American University of Paris en 2008.
Julia Wright, présentant la table-ronde présidée par Isée St. John Knowles
lors du Richard Wright Symposium organisé par l'American University of Paris en 2008.
Avec Limouse, Wright fut le seul intervenant qui marqua de son influence
la réflexion de Sartre sur Les Fleurs du Mal.
© Société Baudelaire



Liens externes




Julia Wright, présentant la table-ronde présidée par Isée St. John Knowles lors du Richard Wright Symposium organisé par l'American University of Paris en 2008.
Limouse, au soir de sa vie et, enserré, le dernier quatrain du poème « Danse macabre »
que l’artiste, âgé de 91 ans, calligraphia de mémoire alors qu’il s’apprêtait à comparaître
devant un juge et à démontrer qu’il jouissait encore de ses facultés mentales.
© Société Baudelaire


Je remercie mon diligent éditeur Adam Warren pour sa relecture du site. I.S.J.K.